Développement d'un nouveau procédé d'amélioration de la stabilité dimensionnelle du bardage en bois massif pour usage extérieur

Le bois est un matériau issu de source renouvelable. Son utilisation présente de nombreux avantages et bénéfices pour les consommateurs, pour l'économie locale et pour l'environnement. Importante source de stockage de carbone biogénique, il est une ressource dont le Canada dispose. Le bardage extérieur en bois massif, est encore très peu utilisé dans le non résidentiel à cause des critères de performance requis sont plus élevés que ceux acceptables dans le résidentiel (stabilité dimensionnelle, durabilité,  fréquence d'entretien).

Contrôle de l’incertitude par une approche géostatistique en temps réel des sites contaminés

La réhabilitation des sites contaminés est l’un des défis stratégiques en vue d’une urbanisation durable. Toutefois, plusieurs obstacles freinent leur réaménagement, tout particulièrement l’incertitude liée à leur réhabilitation. Bien que le contrôle de cette incertitude représente un facteur clé facilitant le réaménagement des sites contaminés, il est pourtant peu étudié et maîtrisé, voire inexistant dans la pratique.

Effet de la contamination de la biomasse sur les processus contrôlant le compostage

Les sols contaminés sont une problématique environnementale importante au Canada. La phytoremédiation (l’utilisation de plantes afin de décontaminer les sols) est une approche efficace qui s’inscrit dans un contexte de développement durable. L’étape subséquente est l’intégration de la phytoremédiation dans un contexte plus vaste d’économie circulaire permettant le développement économique tout en étant socialement acceptable.

Amélioration de la digestibilité des fourrages et diminution de la production deméthane chez les ruminants par l'optimisation de l'efficacité des protozoairesdu rumen

Les camélidés partagent certaines caractéristiques anatomiques et physiologiques avec les ruminants. Bien que les camélidés ont une particularité microbienne telle que la présence d’un type de protozoaire spécifique à eux ‘’type B’’ et un genre spécifique nommé Butchlia permettant une meilleure digestibilité des fourrages par rapport aux protozoaires ‘’type A’’ chez les ruminants, on dispose aujourd’hui des éléments scientifiques fiables qui ont permis d’éclaircir certains phénomènes se rapportant à l’ingestion.

Mise à niveau des étangs aérés facultatifs au Québec

Les étangs aérés facultatifs (ÉAF) représentent 67% des 811 stations d'épuration québécoises. Plusieurs de ces stations doivent être mise à niveau pour augmenter leur capacité de traitement ou respecter les nouvelles normes de rejet en matière organique et non toxicité aiguë. Des guides sont disponibles pour la conception des ÉAF mais ils ont besoin d'être mis à jour pour considérer les nouvelles options technologiques disponibles de mise à niveau des ÉAF. L'objectif général de ce projet est de développer un guide de mise à niveau des ÉAF.

Développement d’un procédé novateur de traitement des lixiviats hautement chargés issus du procédé de compostage

Ce projet de recherche vise à développer un procédé innovant pour répondre à une problématique de traitement des eaux usées à laquelle font face les centres de traitement en Amérique du nord. Les variations climatiques saisonnières limitent les capacités de traitement du procédé conventionnel de lagunage en termes de volume de traitement et de réduction de la charge de contaminants. Cette problématique est aussi liée à une contrainte d’espace puisque d’importants bassins de rétention sont nécessaires pour recueillir les eaux en période froide.

Stratégies durables d’adaptation aux changements climatiques à l'échelle d'une MRC

Nous savons que l’adaptation aux changements climatiques est maintenant requise à tous les niveaux de la vie sociale, et ce de façon planifiée et concertée.

Développement d’un prototype pour séquestrer le CO2 à la cheminée d’un grand émetteur par carbonatation minérale de résidus miniers de silicate de magnésium

Depuis le protocole de Kyoto (1997) et la COP21 de Paris (2016), l’émission de gaz à effet de serre (GES) est devenue une préoccupation mondiale. Intrinsèquement liés à la croissance économique, les GES sont directement responsables du changement climatique. La solution proposée dans ce projet est de parvenir à séquestrer le CO2 émis par les fumées des industries émettrices (cimenteries, raffineries), et ce afin de l’inhiber sous forme solide (MgCO3) par l’intermédiaire de résidus miniers. Après calcination, les carbonates seraient ensuite vendus sous forme de MgO.

Développement et étude du comportement mécanique des roues et rondelles en composite de fibres naturelles

Le composite de thermoplastique (Polyéthylène) renforcé de fibres de bois pourrait théoriquement remplacer le Nylon (PA) dans la fabrication de certaines pièces mécaniques. Ce stage de recherche a pour but le développement et l’étude du comportement mécanique des roues et rondelles en composite de fibres naturelle, d’élaborer du composite de Polyéthylène renforcé de fibres de bouleau avec quelques adjuvants spécifiques afin de fabriquer des roues de chariots et des rondelles qui sont actuellement fabriquées en Nylon. TO BE CONT'D

Développement d’un prototype pour séquestrer le CO2 à la cheminée d’un grand émetteur par carbonatation minérale de résidus miniers de silicate de magnésium

Suite au protocole de Kyoto (1997), l’impact des gaz à effet de serre (CO2) sur les changements climatiques est devenu une préoccupation mondiale. Les industries comme les raffineries, aciéries et cimenteries sont l’une des principales sources de richesse et d’emplois au Canada. Indispensable à l’économie du pays mais parallèlement grandes émettrices de CO2 leur arrêt est inenvisageable.

Pages