Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0

Une stagiaire de recherche du programme Globalink trouve de nouvelles possibilités au Québec

Durant ses études en sciences sociales et en littérature à l’Universidad de Guadalajara du Mexique, Nydia Pando estimait qu’elle avait peu de chances d’obtenir un stage de recherche du programme Mitacs Globalink.

Les stages offerts dans sa discipline ne concordaient pas vraiment avec son expérience et ses domaines d’intérêt. « J’ai passé une entrevue avec un professeur, mais nous avons tous deux compris que je n’étais pas la bonne personne pour le projet. »

Malgré cet obstacle, les diplômes de Nydia ont retenu l’attention de deux professeurs de l’Université du Québec en Outaouais (UQO) qui travaillaient sur un projet touchant la littérature, le slam et la poésie. La concordance était parfaite, et Nydia est arrivée à Gatineau à l’été 2014 pour amorcer un projet qui allait changer sa vie, dans le cadre duquel elle a étudié les compétences en littératie à titre de facteur de développement social, économique et culturel.

« Mon expérience a été extraordinaire : il s’agissait d’un projet trilingue (français, espagnol et anglais) dont le but était d’essayer de comprendre le phénomène de la performance et la façon dont il se transpose à l’école, mais cette description ne lui donne pas tout le crédit qu’il mérite. Je ne pensais jamais avoir la chance de travailler sur un projet que j’aurais tant adoré. Après mon expérience, j’ai gardé le contact avec mes professeurs : ils ont été une source d’inspiration si importante pour moi, je ne pouvais tout simplement pas abandonner ces relations professionnelles. »

Nydia a tenu parole et est retournée à l’UQO en janvier 2015 pour un projet de recherche d’une durée d’un mois avec l’un de ses anciens superviseurs du programme de stages Globalink. Ils espèrent présenter leur recherche lors d’une conférence qui se tiendra à Ottawa, et Nydia prévoit revenir bientôt au Canada pour une troisième visite.

« Mon professeur et moi poursuivons nos travaux et nous prévoyons mon retour ici pour ma maîtrise. Je ne peux exprimer la joie que je ressens de faire partie de ce projet : si je suis ici, c’est en grande partie à cause de tous les gens que j’ai rencontrés et que j’ai connus, de tous les étudiants du programme de stages Globalink que j’ai rencontrés grâce à Mitacs. »

Alors qu’elle termine ses études de premier cycle et se prépare en vue de ses études supérieures, Nydia demeure une ambassadrice enthousiaste et reconnaissante du programme Mitacs Globalink :

« Je parle de mon projet de recherche à tous mes amis et à toutes mes connaissances. Je suis très fière d’avoir participé à cette expérience et de pouvoir dire qu’elle se poursuit. J’aimerais remercier Lizanne Lafontaine, Judith Emery-Bruneau et l’équipe du programme Mitacs Globalink pour tout ce qu’elles ont fait : elles m’ont donné non seulement l’occasion de faire de la recherche, mais aussi la chance de chercher une lueur d’espoir pour un monde meilleur. »


Mitacs tient à remercier le gouvernement du Canada, le gouvernement de l’Alberta, le gouvernement de la Colombie-Britannique, Research Manitoba et le gouvernement de la province du Québec pour leur soutien au Programme de stages de recherche Globalink. De plus, Mitacs est fier de collaborer avec des partenaires internationaux pour appuyer le programme Globalink, notamment Universities Australia, le China Scholarship Council, Campus France, le ministère du Développement des ressources humaines (MHRD) de l’Inde, le Secrétariat de l'Éducation Publique du Mexique, l’Institut de technologie et d’études supérieures de Monterrey du Mexique, l’Université nationale autonome du Mexique, le ministère de l’Éducation de l’Arabie saoudite, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique de la Tunisie ainsi que Mission Universitaire de Tunisie en Amerique du Nord.


Où êtes-VOUS maintenant?

Nous aimerions que vous nous racontiez votre histoire Mitacs. Contactez Robyn Dugas à rdugas(at)mitacs.ca pour en savoir plus.