Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0

Une diplômée de l’Université Ryerson propose un modèle de durabilité environnementale en technologies de l’information et des communications

Il est facile de tenir pour acquis les logiciels : il suffit d’acheter un nouveau programme ou système d’exploitation et de l’installer! Mais cette commodité se révèle dommageable pour la planète, en partie à cause de l’obsolescence planifiée, c’est-à-dire le remplacement d’anciens produits par des versions nouvelles et améliorées. En réaction, les législateurs font pression sur l’industrie des logiciels pour qu’elle prenne le « virage écologique », et j’étudie comment on pourrait faciliter cette transition.

Je suis candidate au doctorat du programme de gestion et sciences appliquées en environnement de l’Université Ryerson. Je m’intéresse aux approches qui permettront aux concepteurs de logiciels de créer des produits qui répondent aux besoins des consommateurs, nécessitent moins d’énergie à produire, durent plus longtemps et peuvent être éliminés de manière sécuritaire et responsable. J’étudie les interrelations entre la qualité et la durabilité des produits, et je suis enthousiaste à l’idée de trouver et d’éliminer leurs limites afin que les concepteurs de logiciels n’aient plus peur de rendre leurs produits plus durables.

C’est justement cet enthousiasme qui m’a incitée à présenter une demande pour une Bourse de recherche Mitacs Globalink. C’est mon superviseur qui m’a parlé de cette bourse et qui m’a soutenue au cours du processus de demande, en plus de me mettre en contact avec des collègues en Turquie. Le processus de demande était très facile, et l’équipe de Mitacs de même que le personnel du service des relations internationales de l’Université Ryerson m’ont donné un fier coup de main. 

Pour faire avancer mes travaux de recherche, j’ai passé trois mois en Turquie l’été dernier, travaillant sous la supervision de Gulfem Isiklar Alptekin, professeur en sciences informatiques au Centre for Research in Decision Analysis (CRDA). Mon projet s’est déroulé à l’Université Galatasaray (UG) à Istanbul, et il s’agissait de la première collaboration entre les groupes de recherche du Canada et de la Turquie.

Cette expérience de recherche à l’UG m’a donné la chance de me familiariser avec les installations, les possibilités d’acquérir des connaissances et les scénarios de recherche internationaux dans différentes universités. En plus de rencontrer des représentants d’entreprises locales du secteur de l’information et des communications, j’ai eu accès au dépôt de données et aux modèles analytiques éprouvés du CRDA. À la fin du projet, j’ai présenté les travaux préliminaires de mon équipe dans le cadre de l’atelier intitulé Requirement Engineering for Sustainable Systems qui s’est tenu en Suède.


Mitacs tient à remercier le gouvernement du Canada et le gouvernement de la province du Québec pour leur soutien à l’égard du programme de Bourses de recherche Globalink. De plus, Mitacs est fier de collaborer avec des partenaires internationaux pour appuyer ce programme, notamment Campus France et Inria de la France, le ministère du Développement des ressources humaines (MHRD) de l’Inde et le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique de la Tunisie, Japan Society for the Promotion of Science ainsi que la Mission Universitaire de Tunisie en Amérique du Nord.