Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0

Une découverte sucrée

Depuis des siècles, les femmes combattent les poils superflus. Cires et lotions chaudes, rasoirs et fils : nommez-les, la majorité des femmes les ont essayés. Mais une méthode moins connue d’épilation devient rapidement un régime de beauté en vue. Le gommage au sucre a été utilisé pour l’épilation par les femmes du Moyen-Orient depuis des siècles et gagne maintenant en popularité en Amérique du Nord — le meilleur? C’est naturel.

Créée en chauffant un mélange de sucre, de jus de citron et d’eau, la pâte de sucre est par la suite refroidie jusqu’à ce qu’elle atteigne une consistance de mastic. Le mélange est non toxique et utilisé à la température ambiante sans nécessiter de solvants spéciaux pour nettoyer.

Remarquant le manque de pâtes de gommage au sucre de qualité constante alors que sa popularité augmentait, Sara Pauli, propriétaire de Sugar & Company a voulu utiliser de la chimie pour développer un produit supérieur pour cette sorte d’épilation; un produit qui pourrait facilement être reproduit. Sara a enrôlé l’appui de la chercheure au doctorat Joanne Curiel Tejeda de l’Université Western à l’aide du programme Mitacs Accélération pour la tâche.

« Lorsqu’il est question de gommages au sucre maison, les connaissances chimiques actuelles relèvent plus de la tradition orale que de la science, ce qui manque de reproductibilité, » dit Joanne, une organicienne qui s’est jointe au projet. « La texture d’une pâte de gommage est importante : si la pâte est trop liquide, la technique ne fonctionnera pas. »

La recherche de Joanne ciblait d’étudier la structure moléculaire des trois principaux ingrédients de la pâte de gommage : le sucre, le jus de citron et l’eau et de déterminer comment manipuler ces structures pour obtenir les résultats et la consistance souhaitée de chaque lot.

« Après beaucoup d’essai et d’erreur, nous avons finalement réussi à faire nos petits lots et de les produire à une échelle beaucoup plus grande, tout en conservant la haute qualité et l’intégrité de la pâte pour qu’elle puisse être vendue en gros aux spas, » dit Joanne. La prochaine étape de leur recherche sera de commercialiser le produit vraiment naturel pour que les femmes de tout le pays puissent l’acheter à leur pharmacie locale et l’utiliser à la maison.

Comme étudiante des cycles supérieurs, Joanne dit que le programme Mitacs lui a donné l’occasion d’appliquer ses connaissances en chimie organique dans un contexte pratique, de gérer son propre laboratoire et d’appliquer la science pour l’industrie.

« La chimie nous entoure, » dit Joanne. « L’industrie des cosmétiques elle-même est énorme et en constante évolution, et l’évolution de la science et de la technologie est une grande partie de ce changement. Ce projet a été une expérience révélatrice pour moi et l’une qui m’a permis de constater qu’il y a tellement de choses insoupçonnées que je peux faire avec mon diplôme. »

« De travailler avec une entreprise locale m’a donné la liberté d’apprendre et d’expérimenter, tout en obtenant les compétences commerciales et administratives nécessaires pour gérer un laboratoire. » En fait, Joanne espère continuer de travailler avec Sugar & Company pour commercialiser leur pâte naturelle de gommage au sucre pour amener l’épilation sucrée dans les maisons des femmes de tout le pays.


Mitacs tient à remercier le gouvernement du Canada, Alberta Innovates, le gouvernement de la Colombie-Britannique, Research Manitoba, le gouvernement du Nouveau-Brunswick, Research & Development Corporation de Terre-Neuve-et-Labrador, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse, Innovation PEI, le gouvernement du Québec et le gouvernement de la Saskatchewan de leur soutien à l’égard du programme Mitacs Accélération.