Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0

Un retour bienvenu - Un ancien du programme Globalink de Mitacs revient en C.-B. pour ses études supérieures

Il y a trois ans, Girish Nivarti était un des étudiants-vedettes des sciences à venir en Colombie-Britannique lors de la première année d’opération du programme Globalink de Mitacs, afin de découvrir la recherche de premier plan au niveau international qui s’effectue dans les universités de Colombie-Britannique.

En septembre cette année, Nivarti revient à l’Université de Colombie-Britannique pour entamer sa maîtrise, après avoir décroché son diplôme de l’Indian Institute of Technology Kharagpur avec la meilleure note de sa classe pour sa thèse de dernière année en génie mécanique.

Nivarti a choisi l’Université de Colombie-Britannique, plutôt que d’autres écoles telles que le MIT et Stanford à cause de son expérience Globalink, au cours duquel il fut jumelé à Kendal Bushe, un professeur adjoint de l’Université de Colombie-Britannique qui est un des chercheurs les plus hautement respectés en Amérique du nord en matière de combustion. Le Dr. Bushe supervisera également les études supérieures de Nivarti.

Le programme Globalink fut le premier de son genre à être lancé en Colombie-Britannique il y a trois ans grâce à l’appui du gouvernement de la Colombie-Britannique. Il vise à présenter la Colombie-Britannique en tant que destination de recherche d’avant-garde de calibre mondial aux meilleurs étudiants de premier cycle d’autres pays. Les étudiants entreprennent un projet de recherche et tissent des liens avec les entreprises locales. Globalink permet à la Colombie-Britannique de figurer parmi les options principales des étudiants étrangers lorsque vient le moment de choisir où poursuivre leurs études supérieures, tout en consolidant les liens entre les institutions d’enseignement supérieur et les entreprises de la Colombie-Britannique et d’autres pays. Le programme s’est depuis étendu à travers le Canada.

Le étudiants de Globalink en Colombie-Britannique font aussi l’expérience d’une tranche de vie sur la Côte Ouest, que ce soit sous la forme de randonnées en vélo de montagne ou en kayak, ainsi qu’en visitant les sites de recherche les plus sophistiqués dans les milieux universitaires et d’affaires.

Au cours des trois dernières années, plus de 150 étudiants de l’Inde – ainsi que 18 de la Chine et 7 du Brésil – ont pris part au programme. Maintenant que les étudiants du premier groupe de participants à Globalink ont obtenu leurs diplômes, certains d’entre eux, comme Nivarti, choisissent de revenir étudier dans les universités de la Colombie-Britannique pour poursuivre leurs études supérieures.

Lors de son passage en Colombie-Britannique en 2008, Nivarti s’est penché sur la combustion du méthane, une alternative à l’essence de pétrole peu polluante, dans le cadre d’un projet de combustion simulée dans des moteurs d’automobiles et d’avions, fournissant ainsi aux chercheurs des indices pour améliorer l’efficacité des moteurs et réduire les émissions. Des moteurs peuvent par la suite être construits sur la base de ces résultats.

Pour sa maîtrise, Nivarti mettra l’emphase sur des sujets intensément mathématiques qui lui permettront de mieux comprendre la théorie des fluides et de leur combustion.

Une partie du contenu a été fournie par le Gouvernement de la Colombie-Britannique.

Pour en savoir davantage au sujet de Mitacs, visiter www.mitacs.ca/globalink