Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0

Un étudiant des cycles supérieurs effectue de la recherche sur les risques liés à la croissance du secteur agricole pour l’homme et l’environnement

Lorsque j’ai rencontré un chercheur vietnamien, Nguyen Viet Hung, lors du congrès international EcoHealth à la fin de l’an dernier, je lui avais mentionné que j’aimerais un jour faire de la recherche dans son pays. À l’époque, je ne pense pas qu’il m’ait pris au sérieux.

 Qlques mois plus tard, j’ai communiqué avec lui pour lui demander de superviser un projet, une occasion rendue possible grâce à une Bourse de recherche Mitacs Globalink.

Je suis titulaire d’une maîtrise en santé publique de l’Université de Guelph. Je travaille sur un projet intitulé « Risques pour la santé liés à l’intensification de l’agriculture au Vietnam » sous la supervision de Sherilee Harper de l’Université de Guelph, de Tran Thi Tuyet Hanh de la Hanoi School of Public Health, et de Nguyen Viet Hung de l’International Livestock Research Institute.

Notre recherche porte sur la gestion des déchets d’origine humaine et animale, une préoccupation croissante tant pour le grand public que pour les décideurs. La hausse de la production du bétail, jumelée aux technologies et aux pratiques de gestion traditionnelles, peut présenter des risques pour l’homme et pour l’environnement. Notre collaboration a pour but de mieux comprendre quels sont ces risques, d’explorer les défis et les solutions, et d’orienter l’élaboration de politiques. Nous devons comprendre et aborder la gestion des déchets pour assurer une production agricole durable et protéger la santé humaine et les ressources naturelles.

Tout en étant sensible aux facteurs sociaux et culturels, j’ai eu le plaisir d’interviewer des intervenants clés et des fermiers pour approfondir, de leur point de vue, des questions liées à la gestion des déchets. Dans le cadre de ma recherche, j’ai aussi examiné des systèmes traditionnels et novateurs pour le traitement des déchets. Mes visites sur le terrain et mes interactions avec des membres de la collectivité ont été positives, révélatrices et motivantes.

Dans le cadre de mon expérience, j’ai surtout aimé travailler avec des chercheurs talentueux, établir des relations durables et tisser des liens avec des intervenants et des fermiers de la région. Je peux affirmer en toute confiance que mon séjour de trois mois au Vietnam a été jusqu’à présent l’une des expériences les plus enrichissantes pour mon perfectionnement personnel et professionnel. La durabilité environnementale me passionne et, grâce à une Bourse de recherche Globalink, j’ai eu l’occasion incroyable de mettre ma passion à profit et de contribuer à une meilleure compréhension de la gestion des déchets au Vietnam. 


Pour en savoir plus sur la manière dont vous pourriez vous aussi aller effectuer de la recherche à l’étranger, consultez en ligne la rubrique des Bourses de recherche Mitacs Globalink.

Mitacs tient à remercier le gouvernement du Canada et le gouvernement de la province du Québec pour leur soutien à l’égard du programme de Bourses de recherche Globalink. De plus, Mitacs est fier de collaborer avec des partenaires internationaux pour appuyer ce programme, notamment Campus France et Inria de la France, le ministère du Développement des ressources humaines (MHRD) de l’Inde et le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique de la Tunisie, Japan Society for the Promotion of Science ainsi que la Mission Universitaire de Tunisie en Amérique du Nord.