Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0

Mettre au point des solutions d’étanchéité pour l’industrie de la construction du Québec

Coup d'oeil
Le défi

La « crise des fuites des copropriétés » entraîne l’adoption de nouveaux règlements provinciaux dans le secteur de la construction

La solution

Mettre au point un revêtement imperméable pour réduire la moisissure et l’humidité dans les maisons

Le résultat

Un produit amélioré est maintenant compatible avec tous les règlements à travers le Canada

Et ensuite?

L’entreprise s’étend vers de nouveaux marchés et vend ses produits dans tout le pays

Le climat du Canada force depuis longtemps l’industrie de la construction à mettre au point des solutions novatrices pour garder les maisons au chaud et au sec. Les Enduits Stef de Sherbrooke est un fournisseur de confiance dans l’industrie de la construction du Québec en raison de son revêtement unique qui empêche la formation de moisissure sur les murs extérieurs attribuable à l’humidité produite pendant l’hiver.

Le climat du Canada force depuis longtemps l’industrie de la construction à mettre au point des solutions novatrices pour garder les maisons au chaud et au sec. Les Enduits Stef de Sherbrooke est un fournisseur de confiance dans l’industrie de la construction du Québec en raison de son revêtement unique qui empêche la formation de moisissure sur les murs extérieurs attribuable à l’humidité produite pendant l’hiver. Mais lorsqu’il a fallu adopter une nouvelle approche pour le produit afin de répondre à de nouvelles normes de l’industrie, l’entreprise a fait appel à un stagiaire du programme Accélération de Mitacs de l’Université de Sherbrooke pour jeter un regard neuf sur son produit afin de le faire passer à un niveau supérieur et d’accroître la compétitivité de l’entreprise pour qu’elle puisse entrer dans des marchés pancanadiens.

À la suite de la « crise des fuites des copropriétés » des années 1990, les règlements adoptés au début des années 2000 précisent la méthode de construction qui permet le mieux d’empêcher la condensation de s’infiltrer dans les immeubles, particulièrement ceux possédant un revêtement extérieur en stuc. Des entreprises comme Les Enduits Stef se sont offertes pour corriger le problème en mettant au point des membranes d’étanchéité et des revêtements qui peuvent être appliqués sur l’extérieur d’une maison pendant la construction. Mais en 2014, la membrane phare de ce fournisseur perdait du terrain dans le marché en raison de problèmes techniques, de sorte que certaines entreprises du secteur de la construction ont cessé de l’utiliser. Dans le but de trouver une solution reposant sur des travaux de recherche, l’entreprise a fait la rencontre d’un chercheur postdoctoral de l’Université de Sherbrooke qui pouvait accomplir cette tâche.

Sous la supervision du professeur Richard Gagné du Département de génie civil, Arnaud Proteau-Gagné a reçu le mandat d’analyser la membrane existante et de mettre au point des solutions afin d’en améliorer les propriétés hydrofuges pour utilisation sur des immeubles dont le revêtement extérieur est en stuc. Toutefois, ce qui est apparu au départ comme la simple résolution d’un problème s’est transformé en un défi beaucoup plus important.

Arnaud a constaté qu’il était possible d’améliorer non seulement la formule du revêtement, mais aussi sa consistance, sa couleur et d’autres propriétés qui pourraient rendre le produit encore plus intéressant pour les entrepreneurs en construction. Il a également trouvé des méthodes plus efficaces pour produire la membrane et s’assurer qu’elle répond aux rigoureuses normes de rendement de l’industrie au Québec et à travers le Canada. De plus, la nouvelle membrane liquide a été approuvée en vue d’une utilisation sur des immeubles dont la charpente est en bois, une demande en provenance des marchés émergents à laquelle Les Enduits Stef pourraient désormais être en mesure de répondre.

Les avantages du partenariat avec ce chercheur étaient évidents : Arnaud possède une capacité très développée de résoudre des problèmes et une aptitude à comprendre tous les aspects du cycle de développement et de l’utilisation du produit. Il n’est donc pas étonnant que Les Enduits Stef ait embauché Arnaud à temps plein comme chimiste affecté à la recherche et au développement. 

Dominic Francœur, chef de la direction, fait l’éloge de travailler avec Arnaud dans le cadre du programme Accélération.

« Nous sommes une petite entreprise québécoise et la recherche et le développement coûtent très cher. Arnaud a vraiment pris l’initiative et accéléré la cadence de nos projets, et nous souhaitons maintenant développer de nouveaux flux de revenus en commercialisant notre produit partout au Canada. »

Pour sa part, Arnaud est fier de faire une différence pour une entreprise locale, et il est reconnaissant d’avoir eu l’occasion de développer une carrière à Sherbrooke. « Pour moi, le stage Mitacs Accélération m’a permis de devenir plus indépendant et professionnel dans ma recherche, et d’établir un lien avec une entreprise qui avait besoin de mes compétences. Je suis en train de faire une carrière de ma passion pour la recherche, et je peux finalement m’établir ici, à Sherbrooke. »

 


Mitacs tient à remercier le gouvernement du Canada, le Programme de stages en recherche et développement industrielle des Réseaux de centres d’excellence, le Programme d’aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada, l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, Alberta Innovates Technology Futures, Research Manitoba et la Research & Development Corporation de Terre-Neuve-et-Labrador ainsi que les gouvernements de la Colombie-Britannique, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l’Ontario, du Québec et de la Saskatchewan de leur soutien à l’égard du programme Mitacs Accélération.